Publié par SYNTEF-CFDT

CFDT-Administrateurs Civils : déclaration liminaire à la CAP du 14/10/2015

Retrouvez l'intégralité de notre déclaration en cliquant sur le lien ci-dessus.

La CAP de ce jour se tient dans un contexte particulier après que le secrétaire général et vous-même ayez pris l’initiative d’engager, à notre demande, les travaux relatifs à la construction des parcours professionnels des administrateurs civils.

Nous nous réjouissons que l’engagement soit respecté. Vous le savez, ce  vaste chantier,  complexe à bien des égards, était attendu de la part des collègues, au sein comme à l’extérieur des ministères sociaux, quels que soient leur situation professionnelle et leur parcours.

La circulaire du Premier ministre du 10 juin 2015 relative à la gestion des cadres et au management dans la fonction publique de l’Etat nous conforte dans l’idée que ce chantier d’élaboration d’une doctrine d’emploi pour l’encadrement supérieur au sein des ministères sociaux ne pourra être bien mené que si les spécificités qui fondent le corps interministériel des administrateurs civils sont réellement prises en considération dans chaque département ministériel, notamment en vue d’établir une GPEEC adaptée au corps des administrateurs civils.

Nous souhaitons que les travaux engagés ne se limitent pas à l’élaboration du plan managérial, mais abordent l’ensemble des questions d’intérêt pour le corps des AC, et tout particulièrement la question des seniors et celle des agents sans affectation ou en affectation temporaire.

A cet égard, nous entendons donc rappeler que nous interviendrons chaque fois que nécessaire :

  1. pour faire respecter les dispositions prévues à l’article 4 du décret du 9 janvier 2012 relatif aux emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l'Etat ;
  1. pour rappeler aux directions métiers qu’elles ne sauraient s’exonérer de leur responsabilité en la matière notamment quand nous constatons les choix de recrutement sur des emplois de débouchés – fonctionnels ou non - où les candidatures des administrateurs civils sont écartées. Nous y reviendrons au cours de la CAP ;

(...)

Commenter cet article