Publié par SYNTEF-CFDT

 LE RIFSEEP DES ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET TECHNIQUES

 

 

LE RIFSEEP DES ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET TECHNIQUES

 

MIS EN PLACE FIN 2015 !

 

 

La mise en place du nouveau régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel, dit RIFSEEP, va bientôt être effective pour les Adjoints administratifs et techniques.

 

Lors du groupe de travail DRH-OS du 11 septembre, la DRH nous a informés de l’effectivité probable du RIFSEEP pour le mois de novembre 2015. Vous verrez donc apparaître sur votre nouvelle fiche de paye une ligne baptisée « IFSE », synthétisant plusieurs lignes relatives aux indemnités vous concernant, qui auront donc disparu.

 

Mais pour 2015, pas de revalorisation de primes a rappelé la DRH lors du Comité technique ministériel du 16 septembre. Votre rémunération restera donc identique. Suite à notre intervention, la DRH semble avoir pris conscience de l’attente des personnels et regarde comment pouvoir distribuer un reliquat pour 2015. Si cela était le cas, il serait maintenant versé au titre du CIA (Complément indemnitaire annuel).

 

Si la DRH avait prévu de vous informer du changement de format de la fiche de paye, les organisations syndicales présentes ont dû insister pour qu’elle accepte de préciser dans un courrier d’information aux Adjoints dans quel groupe de fonctions ils sont classés, la plupart d’entre eux l’ignorant, la classification s’étant opérée avec les services RH sur la base de leurs fiches de poste. Ce que la CFDT avait précédemment dénoncé, vous alertant à plusieurs reprises sur cette méthode et vous suggérant des moyens d’y faire face.

 

40% des Adjoints ont ainsi été classés dans le premier groupe de fonctions et 60% dans le deuxième, statistique englobant les trois secteurs des ministères sociaux (Travail-Emploi ; Santé-Affaires Sociales ; Jeunesse et Sport).

 

 

  • Pour la CFDT il ne doit y avoir qu’un seul groupe de fonctions en catégorie C, correspondant à la liste unique de postes proposés à l’ensemble des agents.

 

  • La classification doit être basée sur le travail réel des agents.

 

  • La reconnaissance des qualifications doit se traduire par des transformations d’emplois vers la catégorie B, au profit des personnels en place.

 

 

 

Le SYNTEF-CFDT

 

Commenter cet article