Publié par SYNTEF-CFDT

Pour accéder au compte rendu intégral, cliquez sur le lien !

Cette Commission administrative paritaire (CAP) abordait les mouvements des Attachés (mutations, mouvements CIGEM, détachements).

Pour la CFDT les mesures d’accompagnement dans le cadre de la réforme territoriale restent pour le moment des textes sans application concrète sur le terrain, alors que les agents sont prépositionnés, voire déjà affectés dans certaines régions ! Aucune formation, aucun accompagnement n’est prêt, et le dialogue social territorial reste peu constructif face aux incertitudes auxquelles les agents sont confrontés.

La CFDT a également demandé communication de la cartographie des postes des Attachés dans le cadre du RIFSEEP, susceptible d’être impactée par la réforme  territoriale dans les années à venir.

La CFDT constate que, de plus en plus souvent, les mobilités fonctionnelles sont refusées aux Attachés des ministères sociaux, au motif qu’ils ne seraient pas immédiatement opérationnels. De ce fait, les parcours professionnels et leur carrière s’en trouvent limités.  Alors que les Attachés sont statutairement généralistes et donc adaptables par leur formation initiale à tous les métiers dits administratifs. Si la DRH ne privilégie pas les Attachés de nos ministères dans les recrutements, c’est l’orientation vers des carrières avec un seul métier, dites carrières « silo », qui se met en place.

La CFDT demande à la mission parcours professionnels de la DRH la mise en œuvre d’une veille GPEC et d’informer systématiquement les  Attachés des postes vacants susceptibles de leur permettre d’évoluer.

 

Commenter cet article