Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT : Déclaration préalable au CTS du 10 mars 2016

Cliquez sur le lien ci-dessus pour accéder à l'intégralité de notre déclaration

En ce deuxième CTS de l’année 2016, la CFDT renouvelle ses craintes antérieurement formulées sur l’absence de réponses concrètes à toutes les questions posées au sujet de la réforme Territoriale. En effet, nous avions déjà fait état de différents dysfonctionnements entraînant un questionnement d’un grand nombre d’agents sur les conséquences de la mise en place de la réforme et ses répercussions, sur les conditions de travail, notamment des risques psychosociaux dans les régions fusionnées.

Par exemple, en BOURGOGNE FRANCHE COMTE les premiers retours d’un questionnaire adressé par la CFDT aux agents révèle qu’un quart des agents ayant répondu ne sont pas satisfaits de leur fiche de poste, que 60 % des agents ont vu leur fiche de poste modifiée, dont la moitié sans concertation, et que près de 40 % des agents sont ou ont été dans une situation de souffrance.

Il est désormais urgent d’accepter les expertises demandées par les CHSCT et de les faire réaliser dans les meilleurs délais.

Des collègues du pôle 3E se sont vus contraints à la mobilité fonctionnelle. Mais avec quel choix ? Un seul poste offert et une pression de l’encadrement qui laisse entrevoir une alternative encore moins séduisante.

Au pôle C les réflexions en cours sur la mise en œuvre des conclusions de la mission Auvigne Mazurel a l’ordre du jour du présent CTS n’apportent pas de réponses aux agents en souffrance.

La CFDT fait un constat de dysfonctionnements général des services avec la réforme territoriale et des conditions de travail dégradées pour les agents.

Face à l’offensive des Régions qui revendiquent les compétences des pôles 3E, l’administration doit rassurer les agents et l’État doit conserver les compétences Emploi et Economie.

La seule réponse de l’administration dans ce contexte est un plan d’accompagnement RH que la CFDT estime insuffisant, non stabilisé et flou.

Commenter cet article