Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT Compte rendu de la CAP des Contrôleurs du travail du 10 mai 2016

Cliquez sur le lien ci-dessus pour accéder à l'intégralité du compte rendu.

Les services de notre ministère vivent une période de tension quasi permanente depuis plusieurs mois, voire années, en lien avec les nombreuses réformes en route qui ont entraîné de nombreuses difficultés dans la mise en place des nouvelles organisations, en particulier sur le champ inspection.

Ces difficultés sont de différents ordres :

  • certaines objectives, comme la concomitance de l’EPIT accompagnée du choix laissé aux contrôleurs quant à la taille des entreprises contrôlées avec la nouvelle organisation en UC a généré des intérims et des suppléances parfois lourds et potentiellement perçus comme injustes ; la pression des RUC au jeu du « qui sera le meilleur élève » sur les agents qui doivent faire du chiffre ;
  • certaines d’ordre psychologiques, variables selon les degrés de « résistance » au changement sur le terrain, sources de RPS ; cet impact aurait pu être évité tant au niveau de notre hiérarchie régionale ou centrale qu’au niveau de certains agents qui semblent parfois plus engagés dans un combat politique que syndical.
  • L’arrivée de WIKIT, puis, la réforme Territoriale qui depuis quelques mois pour certains agents prend des allures de cauchemar.

Les réformes en cours comportent des avancées intéressantes, pourvu que le ministère nous en donne les moyens tant humains (les effectifs sont hélas toujours en diminution !) que techniques (WikiT est reconnu le plus souvent comme intéressant techniquement, mais lourd d’utilisation.

Les inquiétudes restent importantes du côté des agents du pôle 3E, au vu des incertitudes quant aux délégations de missions données aux Conseils Régionaux.

Les contrôleurs du travail sont inquiets quant à la forme et au déroulement prochain de l’EPIT. Nous avons la date de l’examen pour fin novembre 2016. A quand les résultats ? Quand sera l’intégration en formation pour les élus ? Dans quelles conditions ? Quel lieu ?

Nous constatons que cette année sera une année blanche en matière de recrutement et les agents sont inquiets de leur devenir dans les services, s’ajoutant une inquiétude sur l’avenir de l’EPIT.

Commenter cet article