Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT - Les nouveaux pouvoirs : les utiliser ou pas ?

Cliquez sur le lien ci-dessus pour accéder à l'intégralité de notre communication

Pendant des mois, le débat a fait rage, dans les médias, dans nos services, faisant les manchettes des journaux, multipliant les tracts, pour le plus souvent les condamner, vilipender, excommunier, parfois aussi les défendre et soutenir.

 

Beaucoup a été dit, ils sont désormais en application, l’ordonnance « relative au contrôle de l’application du droit du travail » du 7 avril 2016 est entrée en application le 1er juillet dernier. Amendes administratives, transactions pénales,  faut-il les mettre en œuvre ?

 

C’est à chacun d’en décider, mais un petit retour en arrière sur les arguments échangés, les farouchement pour, les absolument contre, est peut-être opportun. Jugez vous-mêmes dans la pièce jointe. 

 

Il n’est plus temps de se payer de mots, mais d’agir.

 

Désormais, c’est à chaque agent de contrôle de décider, en fonction des situations, en fonction des stratégies de contrôle, d’utiliser ou non ces nouveaux pouvoirs.

 

Ce qui importe, au-delà des discours, certains soupçonnés de naïveté voire de compromission, d’autres teintés de délires complotistes mâtinés de conservatismes aveugle, ce qui compte c’est que les nouveaux pouvoirs prouvent leur efficacité.

 

A nous d’être vigilants sur leur application, à nous d’être exigeants sur la meilleure organisation pour les mettre en œuvre, à nous de veiller à ce qu’ils améliorent l’effectivité du droit du travail.

Commenter cet article