Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT - Déclaration préalable au CHSCT-M du 10 novembre 2016

Cliquez sur le lien ci-dessus pour accéder à l'intégralité de notre déclaration préalable.

Le CHSCT-M se réunit une fois de plus, avec un ordre du jour se limitant à un point d’information relatif au rapport de la mission inspection santé sécurité au travail de l’inspection générale aux affaires sociales et un point au vote sur le projet d’arrêté sur le télétravail.

Sur le télétravail, le SYNTEF-CFDT y est favorable, dans la mesure où il peut répondre aux aspirations des agents pour mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle, réduire les temps de trajet. Mais Les documents qui nous ont été remis extrêmement tardivement par l’Administration, ne nous permettent pas de nous prononcer sur le travail d’évaluation des risques devant être réalisé par l’Administration. C’est pourquoi, nous nous abstiendrons lors du vote relatif au télétravail.

La vision stratégique du CHSCT que la mission ISST décrit dans son rapport, le SYNTEF-CFDT la réclame en effet depuis longtemps !

  • La formation systématique des présidents de CHSCT,

  • Une cohérence territoriale entre les Direcctes : la DRH doit canaliser les DIRECCTES,

  • La mise à jour des DUER régionaux et leur mise en œuvre effective,

  • Le rôle du CHSCT-M mieux défini par rapport aux CHSCT locaux, afin qu’une véritable politique de prévention des risques voit enfin le jour au ministère

Le SYNTEF -CFDT alerte l’administration sur la menace grave qui pèse sur les conditions de travail des agents de l’inspection du travail du fait des baisses d’effectif qui s’annoncent, qui désorganisent les services et dégradent le service public.

Suite à la réorganisation de ces services dans le cadres de la réforme, conjuguée avec le déroulement de du plan de transformation d’emploi des contrôleurs du travail, la charge de travail dans certaines UC / UD s’est considérablement alourdie.

  • Comment comprendre dans un tel contexte que le Ministère puisse assumer des réductions d’effectifs qui ne feront qu’accentuer les difficultés ?

  • Comment comprendre le gel des mutations dans certaines régions ?

Commenter cet article