Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT - Gel de la valeur du point d'indice ou la Fonction Publique considérée comme une charge.

Cliquez sur le lien ci-dessus pour accéder au communiqué de presse de la CFDT Fonctions Publiques.

Alors que le 23 mai dernier, le ministre Gérald DARMANIN a annoncé la tenue d'un rendez-vous salarial avant la fin de l'année, le gouvernement a décidé dès la publication de l'audit de la Cour des Comptes de faire savoir au journal de 20 heures sur France 2 qu'il gèlerait la valeur du point d'indice des fonctionnaires pour « faire des économies ».

Cette annonce fait suite à la déclaration du porte parole du gouvernement sur C-NEWS le 27/06/17 annonçant les ministères prioritaires : la justice, l’éducation nationale et « la sécurité ». Le ministère du travail ne figure toujours pas dans cette liste, bien que la réforme du droit du travail et l’emploi soient des chantiers prioritaires : que faut-il comprendre ?

Pour le Directeur de Cabinet de la Ministre du Travail qui a reçu les organisations syndicales représentatives le 29 juin suite au mouvement unitaire réclamant un renforcement des effectifs, la réponse est : il est trop tôt pour vous répondre, laissez passer l’été.

Encore une fois, considérés comme simple variable d'ajustement budgétaire, les agents publics sont présentés comme une charge, jamais comme une force pour des politiques qui font société, jamais comme une richesse.  

La CFDT Fonctions publiques appelle très rapidement à ce que la construction d'un agenda social à la hauteur des enjeux de la période soit engagée, qui soit le signe de la reconnaissance qu'attendent les cinq millions d'agents publics : leur travail et leurs missions doivent être reconnus, y compris par leurs perspectives de carrière. Le travail engagé grâce au protocole sur les parcours, les carrières et les rémunérations (PPCR) doit donc se poursuivre.

Commenter cet article