Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT -- Rencontre entre la Ministre du Travail et les OS le 6 novembre 2018

Le 6 novembre 2018, la Ministre a reçu l’ensemble des OS pour préciser sa vision sur la réforme à l’œuvre dans les  services et les priorités d’action de notre Ministère. Le SYNTEF-CFDT vous rend compte des propos de la Ministre et vous informe de ses positions et revendications sur :

 

·         Les missions du Ministère

 

·         Les réorganisations

 

·         Les Contrôleurs du travail

 

·         Les effectifs

 

Le SYNTEF-CFDT :

 

  • Dénonce sur le champ travail des Direccte la pression qui est clairement mise sur la ligne hiérarchique concernant les objectifs de contrôle, alors même que les agents évoluent  dans un contexte de moyens sans cesse réduits.

 

·       Constate, en dépit des affirmations de la Ministre, que les premières remontées « tous azimuts » des préfets de région témoignent déjà d’une dégradation de l’action des services.

 

·       Réclame que les capacités d’intervention des DIRECCTE soient confortées pour déployer des politiques de l’emploi plus ambitieuses et plus inclusives assises sur le lien Travail-Emploi, conformément à notre courrier du 11 octobre.

 

·       Réclame un bilan des réformes introduites depuis 3 ans avant toute nouvelle réorganisation de l’Inspection du travail.

 

Le SYNTEF-CFDT demande :

 

·         A connaître le cadrage ministériel et le positionnement de la Ministre sur les projets préfectoraux. 

 

·         Un véritable plan de transformation des compétences,  catégories A, B, et C confondues, à la hauteur de la réforme des organisations projetées.

 

·         La prise en compte de la reconnaissance indemnitaire des métiers, la valorisation des carrières et les parcours professionnels de tous les agents.

 

·         Une méthode de mise en œuvre de ce plan respectueuse d’un dialogue social authentique et progressiste.

 

·         A être informé du résultat de l’expertise sur les parcours professionnels des Contrôleurs.

 

·         L’organisation d’une session complémentaire du CRIT 2018 (aucune réponse n’a été apportée par la Ministre à cette revendication).

 

·         Plus largement, le SYNTEF-CFDT veut que la négociation en cours inclut la question de l’avenir des contrôleurs et de leur qualification, au regard du contexte global d’évolution des services

 

Pour le SYNTEF-CFDT, le renforcement du rôle des DIRECCTE est une nécessité qui implique des effectifs suffisants sur le champ Travail comme sur le champ Emploi au sein même du Ministère.

 

LE SYNTEF-CFDT restera exigeant sur ces recrutements et ses modalités,  notamment sur le recours accru aux contractuels !

 

Commenter cet article