Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT : Compte rendu de la CAP de l'Inspection du Travail du 14 février 2019

Cette CAP aurait dû se tenir il y a au moins deux mois ; retard  qui nuit à la bonne  organisation des mobilités, et ne permet pas la nécessaire anticipation. 

 

Au-delà de ce constat, il nous faut bien sûr évoquer les grandes incertitudes concernant l'avenir des services au sein de notre Ministère, tant sur le pôle 3E  que sur l'Inspection du travail. Les évolutions dans nos services depuis 20 ans n'ont pas cessé d'obliger les agents, tant sur les Pôles 3E que sur les services d'Inspection, à se remettre en question, à s'adapter aux nouvelles missions et aux nouvelles organisations, sans toujours comprendre en quoi cela pouvait être bénéfique pour les usagers.

 

Avec le projet de loi de réforme de la Fonction Publique, l’objectif du Gouvernement est clair : déconstruire le statut de la Fonction Publique pour répondre aux « nouveaux » besoins de l’État employeur !

 

En ce qui concerne l'avenir des Contrôleurs du travail, le SYNTEF-CFDT demande la réouverture de négociations sans tarder !

 

Enfin sur   le fonctionnement des CAP : Les CAP ne seront plus consultées pour les mutations et mobilités  des agents publics et seront organisées non plus par corps mais par catégorie ce qui posent des questions importantes en termes de dialogue social !

 

 

Commenter cet article