Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT : Déclaration préalable au CHSCT-M du 08 novembre 2019

Le SYNTEF-CFDT prend acte de la décision de l’Administration de répondre à notre demande d’une « session complémentaire du CRIT » à hauteur des 92 postes budgétés.

 

Mais nous demandons la reprise des négociations sur l’avenir des Contrôleurs du Travail. Il est inacceptable que nos collègues, dont le corps a été mis en extinction, soient laissés sans perspectives de carrière !

 

Pour le SYNTEF-CFDT les Contrôleurs du travail doivent pouvoir envisager un avenir professionnel au-delà de cette ultime session du C.R.I.T.

L’absence de perspective pour toute une partie des Contrôleurs du travail, génère une inquiétude forte ; elle est source de RPS. Cette situation étant amplifiée dans le contexte actuel.

Commenter cet article