Publié par SYNTEF-CFDT

SYNTEF-CFDT - La mise à l'écart de l'inspection du travail

Bonjour à tous,

Durant la période de pandémie, les agents peuvent-ils et doivent-ils réaliser des contrôles dans les entreprises ? Ou au contraire la pénurie de masques et les incertitudes scientifiques justifient-elles de les reléguer à leurs domiciles ? Qui décide ? Quels masques utiliser et dans quelles situations, quelle protection ces masques garantissent-ils ?

 

Ces questions très concrètes, les agents de contrôle se les posent, depuis le début du confinement et leur quasi relégation chez eux.

 

Par le double effet des notes de services restrictives de la DGT et de la « cacophonie » en matière d’équipements de protection, ils sont de fait empêchés de se rendre dans les entreprises.

Or, faut-il le rappeler, la décision d’inspecter les établissements « aussi souvent et aussi soigneusement » qu’il est nécessaire n’appartient qu’aux agents de contrôle. Ce rappel ne vise aucunement à les culpabiliser, ni à les inciter à prendre des risques inconsidérés. Il vise seulement à rappeler la responsabilité de chacun, aussi lourde soit elle.

 

Encore faut-il que l’administration donne aux principaux intéressés les moyens d’assumer cette responsabilité, tant en termes d’équipements de protection que d’informations, de sorte qu’ils puissent décider en toute clarté d’effectuer un contrôle sur place ou à distance.

 

On ne peut hélas que constater l’impréparation la plus totale de nos services : livraison  de masques sans information sur leur efficacité ni leurs conditions d’utilisation, valse-hésitation sur la durée d’utilisation des FFP2 « périmés », absence de réflexion sur les situations vécues sur le terrain, cadrage juridique flou.

 

Cette situation est totalement inédite, et inquiétante. Ces incertitudes et atermoiements doivent cesser, à plus forte raison avec la levée progressive du confinement après le 11 mai et la reprise au  travail de millions de salariés !

 

Même en mode dégradé, il est plus qu’urgent que le DGT mette en place une véritable organisation à la hauteur des enjeux de santé et sécurité des salariés, un pilotage de la mise à disposition des masques ainsi que tout l’accompagnement nécessaire quant à leur utilisation par les agents de contrôle.

Commenter cet article