Publié par SYNTEF-CFDT

 

L’actuelle promo d’ITS subit des conditions de formation des plus difficiles : après les grèves de décembre, la pandémie de COVID-19 et l’interruption de leur formation !

 

Depuis le début de la crise sanitaire, ils ont le sentiment d’être abandonnés à leur sort. Les hésitations quant à leur rattachement administratif les a laissé dans l’incertitude : d’abord placé en ASA sous l’autorité de l’INTEFP par note du 13 mars, ils ont découvert par note du 17 avril qu’ils étaient en réalité sous l’autorité des DIRECCTE depuis le 17 mars !

 

La « mobilisation » de fait des ITS par certaines DIRECCTE s’est faite à géométrie variable, sans cadrage national et sans prendre en compte la situation particulière de ces agents. Et l’ordonnance du 15 avril 2020 relative à la prise de jours de RTT ou de congés dans la fonction publique rajoute encore à leur désarroi.

 

Pour le SYNTEF-CFDT, la situation que vivent actuellement les ITS n’est pas acceptable. Renvoyer la responsabilité de leur prise en charge aux DIRECCTE, ce n’est que prendre acte d’une situation qui s’est imposée de fait : cela ne suffit pas !

 

La DRH doit donc prendre ses responsabilités et définir, au plus vite, des consignes générales pour organiser la fin de formation des ITS :

 

  • Définir un cadrage national
  • Différencier les parcours de formation
  • Adapter l’oral de fin de formation

 

Commenter cet article