Publié par SYNTEF-CFDT

undefined

 


LETTRE OUVERTE
 


Paris, le 3 mars 2008 


Monsieur le Ministre, 



Nous avons appris jeudi 28 février 2008 que quatre Inspecteurs élèves du Travail, après être passés  devant le jury  de fin de formation  professionnelle, n’étaient  pas titularisés  comme Inspecteurs  du  Travail  mais  comme Contrôleurs  du Travail. Ils  font  donc  l’objet  d’une sanction  de  rétrogradation.  Nous  souhaitons  vous  informer  que  nous contestons cette décision dans la forme et dans le fond.


Sur la forme
, il nous paraît anormal, après dix-huit mois de formation, durant lesquels des évaluations régulières ont été réalisées, qu’aucune mesure n’ait été prise au profit de ces élèves afin de palier les carences que le jury dit avoir constatées lors de l’ultime évaluation professionnelle.
 

Il nous semble stupéfiant que ni les élèves concernés, ni leurs représentants, ni même d’ailleurs les membres du Conseil d’administration n’aient eu connaissance des difficultés indiquées par le jury de ces quatre Inspecteurs élèves de la promotion 2006... 



Pour lire la suite de la lettre ouverte cliquez ici



Commenter cet article

syntef-cfdt 05/03/2008 12:24

Bonjour,

En réponse à votre message.

Nous avons donc été reçus hier en intersyndicale. Guillaume Bollier et Marie-Ange Siffredi représentaient la CFDT au cours de cette réunion.

Le Ministre n'était pas présent et c'est son staff accompagné de M. Masson, DAGEMO, qui ont acceuilli la délégation.

Nous n'avons rien n'obtenu de concret pour l'instant. L'administration nous a opposé d'emblée le caractère souverain du jury. Ce à quoi la CFDT, par la voix de Guilaume Bollier, a rappelé que cette position n'était pas recevable puisque la titularisation des IET, conformément au texte (décret de 2003) était de la seule responsabilité du Ministre et non du jury.

Cette position les a déstabilisé et l'administration n'a pas insisté sur ce point.

Quoi qu'il en soit, le cab n'était pas très au courant des dossiers finalement. Ils ont pris l'engagement de s'informer davantage et d'en informer le Ministre qui prendra une décision. Rien n'est donc aujourd'hui figé même si leur position de principe n'est pas celle que nous défendons.

Nous avons officiellement demandé à être reçus par le Ministre lui-même. Nous attendons sa réponse.

Une intersyndicale est réunie en ce moment même pour décider de la suite de la mobilisation pour la défense de nos quatre collègues. Nous devons rester mobilisés car rien n'est gagné !

N'héitez pas à écrire vos commentaires et réactions sur ce fil.

Bon courage.

Frédéric Laisné
SYNTEF-CFDT

iet 05/03/2008 11:04

quel est le résultat de votre rencontre avec le cabinet ?

SYNTEF-CFDT 05/03/2008 12:44

Bonjour,En réponse à votre message.Nous avons donc été reçus hier en intersyndicale. Guillaume Bollier et Marie-Ange Siffredi représentaient la CFDT au cours de cette réunion.Le Ministre n'était pas présent et c'est son staff accompagné de M. Masson, DAGEMO,  qui ont acceuilli la délégation.Nous n'avons rien n'obtenu de concret pour l'instant. L'administration nous a opposé d'emblée le caractère souverain du jury. Ce à quoi la CFDT, par la voix de Guilaume Bollier, a rappelé que cette position n'était pas recevable puisque la titularisation des IET, conformément au texte (décret de 2003) était de la seule responsabilité du Ministre et non du jury. Cette position les a déstabilisé et l'administration n'a pas insisté sur ce point.Quoi qu'il en soit, le cab n'était pas très au courant des dossiers finalement. Ils ont pris l'engagement de s'informer davantage et d'en informer le Ministre qui prendra une décision. Rien n'est donc aujourd'hui figé même si leur position de principe n'est pas celle que nous défendons.Nous avons officiellement demandé à être reçus par le Ministre lui-même. Nous attendons sa réponse.Une intersyndicale est réunie en ce moment même pour décider de la suite de la mobilisation pour la défense de nos quatre collègues. Nous devons rester mobilisés car rien n'est gagné !N'héitez pas à écrire vos commentaires et réactions sur ce fil.Bon courage.Frédéric LaisnéSYNTEF-CFDT