Publié par SYNTEF-CFDT

undefined















La CAP des Contrôleurs du Travail prévue le 6 mars 2008 n’a pu se tenir en l’absence du quorum nécessaire. En effet, à l’exception de la CFDT et de FO qui se sont présentées seules à cette réunion, les autres organisations syndicales (SNU – CGT et SUD) ont décidé son boycott.

  
Cette CAP est re-convoquée le mercredi 26 mars prochain à 9 heures.

 
Ainsi que nous l’avions écrit (voir document en cliquant ici) lors du boycott de la CAP de l’Inspection du 20 février dernier, chaque organisation syndicale est libre de prendre les positions qu'elle veut.


La CFDT aussi.

 

La CFDT avait clairement indiqué qu’elle ne boycotterait pas les CAP des Inspecteurs et Contrôleurs du Travail en présence de tous les syndicats lors du CTPM du 13 février. La CAP est une instance trop importante pour qu’elle soit traitée comme un outil idéologique. Pour rappel, il s’agit de traiter de la situation individuelle d’agents qui peuvent se trouver dans des conditions difficiles.


Dans le cas présent, à quoi rime cette action totalement symbolique sauf à nuire aux agents ?
   


Combattre, depuis 2 ans, tous les volets du Plan de Modernisation de l'Inspection du Travail (PMDIT) y compris la création de 700 nouveaux postes de Contrôleurs et d’Inspecteurs est une impasse. C'est prendre un risque inutile pour l'existence du Ministère du Travail à la veille d’une RGPP qui réorganise les services ; le renfort des sections d’Inspection et de contrôle en général constitue un incontestable rempart.
 
 


Pour lire l'intégralité du tract cliquez ici
 
 

Commenter cet article