Publié par SYNTEF-CFDT

 

 

 Le dialogue social 
 au Ministère du Travail ? 
 Consternante réalité !


      


Les organisations syndicales ont été invitées, jeudi 25 septembre 2008, à deux réunions de présentation du rapport de la Mission d’Appui à la création des DIRECCTE. Cette Mission d’Appui, qui propose à travers son rapport un projet d’organisation des DIRECCTE, est composée d’Inspecteurs Généraux des Finances, des Affaires Sociales et des Mines. Ce rapport a été commandé par le gouvernement via les Secrétaires Généraux du Travail et des Finances qui sont chargés conjointement de la mise œuvre de la réforme.

 

Une première réunion a eu lieu le matin durant plus de trois heures au Ministère des Finances. Le Secrétaire Général du Ministère des Finances, l’Inspecteur Général des Finances et tous les directeurs d’administration centrale de Bercy étaient présents. Une présentation très exhaustive du rapport a été faite. Elle a été précédée et suivie de débats avec les organisations syndicales qui ont pu pleinement s’exprimer et obtenir des réponses de l’administration. Sans juger du fond des réponses qui ne nous ont pas toujours convenues, les organisations syndicales ont pu exprimer leurs positions préalablement à l’arbitrage du rapport par le gouvernement.

 

Les syndicats CFDT du Travail (SDTEFP) et des Finances (DRCCRF, DRIRE, Tourisme) ont décidé de travailler et de participer conjointement aux réunions de chacun nos secteurs. Les représentants CFDT des agents du Ministère du travail – Guillaume BOLLIER et Frédéric LAISNÉ - étaient donc présents à cette réunion à Bercy.

 

Présence utile car nous apprenions l’après-midi, lors de la seconde réunion au Ministère du Travail, que le Secrétaire Général des affaires sociales, représentant des Ministres  dans ce type de réunion (comme son collègue des finances), ne serait présent que trois quarts d’heure !

 

De ce fait, faute de temps, nous n’avons pas pu nous exprimer préalablement à la présentation du rapport ; faute d’interlocuteur, nous n’aurions pas pu le faire davantage après. Nous avons donc encore, et alors que le Secrétaire Général s’apprêtait à partir, dénoncé le mépris avec lequel le Ministère du Travail organise et traite le dialogue social.

 

La CFDT a décidé de quitter la salle au même moment que le Secrétaire Général des affaires sociales.

 

En conséquence, la CFDT exige la tenue d’une nouvelle réunion sur le même sujet, en présence du représentant des Ministres et s’il le faut au cabinet du Ministre, et la mise en place d’un calendrier de réunions précis et respecté par nos interlocuteurs.

 

Nous vous proposerons un compte rendu de notre seule réunion au Ministère des finances dans les prochains jours.

 

                                                      Pour accèder au document complet, cliquez ici

Commenter cet article