Publié par SYNTEF-CFDT




Carrière B dans la Fonction Publique

UNE RÉFORME - Mais pas à n’importe quel prix



   ► Une harmonisation souhaitable 
 

Comme nous l’écrivions dans un précédent tract du 18 novembre 2008, La CFDT fonctions publiques s’est engagée dans de nombreuses discussions afin d’améliorer la carrière des agents de catégorie B. Nous revendiquons depuis longtemps des grilles identiques pour l’ensemble des fonctionnaires relevant de la même catégorie comme cela a été fait  pour la catégorie C dans le cadre des accords Jacob.
 

● Une grille unique ne signifie pas statut unique. La grille unique s’appliquerait à tous les corps  sans qu’il soit besoin de les fusionner.


Un nouvel espace statutaire (NES) pour les agents relevant aujourd’hui du B-type et du CII (projet de nouvelle grille à consulter en cliquant sur les liens en bas de page.)


●  Avec un seul corps en 3 grades




   ► Les dernières propositions du gouvernement ne satisfont pas la CFDT


Une carrière trop longue - Le gouvernement souhaite faire travailler plus longtemps les salariés ! Après l’amendement parlementaire permettant de travailler jusqu’à 70 ans, la Fonction Publique allonge  la carrière des fonctionnaires de catégorie B. Actuellement elle est en moyenne de 28 ans. 

Le gouvernement a tenté de la porter à 35 ans ! Face aux protestations de la CFDT, il a réduit ses prétentions à 33 ans pour les B administratifs et 32 pour les CII.

Mais cela est toujours inadmissible. Les jeunes agents et les nouveaux recrutés mettront plus de temps pour atteindre le même niveau de rémunération que leurs collègues plus anciens. 


Des revalorisations insuffisantes 

Le SYNTEF CFDT revendique une carrière des agents B plus attractive. Cela passe par une véritable augmentation des indices de début et de fin de carrière. 

Exemple : l’indice du 1er échelon du 1er grade (SA) est actuellement de 297 points alors que le minimum fonction publique (équivalent au SMIC) est à 290, soit à peine + 2,4%. Le gouvernement le porterait à 310 soit un écart d’environ 7%.

C’est insuffisant d’autant que ce minimum continuera à augmenter au rythme du SMIC. La CFDT revendique un début de carrière à 348 points soit 120% du SMIC. Quant aux indices de fin de carrière, les progressions envisagées ne sont pas suffisantes au regard de l’allongement de carrière...

Pour lire l'intégralité du document, cliquez ici


 Pour accéder au projet de grille, cliquez sur les liens ci dessous 


Commenter cet article

Territori@l 11/04/2009 15:10

Bonjour, Je m'excuse mais en regardant vos grilles je ne trouve pas les mêmes gains d'indice quand je calcule moi même, Exemple pour un rédacteur territorial 6ème échelon : IM avant 352 IM après  358 Soit un gain de 6 et pas de 13 comme indiqué ici http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/19/52/64/R-formes-cat-gorielles/Grille_projet_IB_325-660_33_ans_2009.pdf Pouvez-vous me répondre ? N'y a t il pas un soucis dans les documents officiels qui circulent sur le net ? A bientôt