Publié par SYNTEF-CFDT



Compte rendu de la CAP
des Contrôleurs du Travail
des 31 mars  et 1 avril 2009





 
En séance plénière le SYNTEF-CFDT a fait une déclaration préliminaire
 
Par cette déclaration préliminaire nous souhaitons attirer très fortement l’attention de la CAP des Contrôleurs du travail sur les inquiétudes légitimes et les situations de stress que vivent nos collègues au quotidien dans leur milieu de travail :
 
 
La fusion des inspections du travail est théoriquement effective depuis le 1er janvier 2009. Si la CFDT souhaitait depuis de nombreuses années cette fusion, la méthode et la mise en place ne sont pas à la hauteur des attentes qui étaient les siennes. En effet, on veut nous laisser croire que c’est désormais chose faite… Or, en réalité, on en est loin. Outre le fait qu’il reste des champs entiers sous la compétence de services d’inspection spécifiques (mines et carrières, transport d’électricité), la fusion des services de l’ITEPSA, de l’ITT et de l’ITM avec les services de contrôle du régime général se met place avec difficultés.
 
Cette fusion prévue dans le cadre du PDMIT pour 2010, a été mise en œuvre de façon précipitée avec un an d’avance. Elle ne s’apparente pas pour autant à une avancée tant elle laisse en suspend de nombreuses questions qu’elle a fait naître et qui n’ont pas trouvé de réponses uniformes dans les départements.
 
 
La RGPP continue, sans vision aucune et avec toujours si peu de concertation et de prise en
compte des remarques et propositions des syndicats ! Un grand nombre d’agent est dans la plus totale expectative. Ils ne savent pas clairement où ils travailleront demain ni dans quel service ils seront affectés et encore moins quelles seront les missions qui leur seront confiées.
 
Les agents sont inquiets...

 

 

Pour lire la suite du compte rendu,
les tableaux d'avancement et de mutations,
cliquez ici.




Commenter cet article