Publié par SYNTEF-CFDT

O41951nsKOofwaRQoOYyh.jpg 

 

 

Lettre ouverte à Madame

la Directrice générale de la CCRF

 

 

 

Le management par le sadisme. Voilà vers quoi s’oriente notre directrice générale avec le projet de création de trois nouveaux indicateurs :

 

  • Part des visites avec anomalies (objectif : 34 %, réalisé* : 32 %) ;
  • Part des suites visant à corriger ou réprimer un manquement (objectif : 30 %, réalisé* : 22%) ;
  • Nombre de visites par agent (objectif : 109, réalisé* : 104). (* avril 2012 à mai 2013)

 

La suite logique d’un brillant parcours. Récapitulons :

Une arrivée en 2009 dans une administration dévastée par une circulaire de destruction des réseaux CCRF.

Aussitôt, l’imposition d’un style, celui de l’abandon systématique (« cela n’est plus de mon ressort ») et du mensonge éhonté (« tout va très bien, je ne vois pas de quoi vous me parlez »). Cela, les jours heureux où nous arrivions à la croiser. Autrement, le silence et la fin de non recevoir.

Agents ouvertement méprisés, missions détournées de leurs fins, activité en baisse, perte de sens, perte d’efficacité : « Ce n’est pas vrai, ce n’est plus mon sujet, voyez avec le préfet, le DD, le DR, le Père Noël, tout le monde sauf moi ».

Le 6 mai 2012, le rideau de fer qui séparait Mme la Directrice générale de la réalité s’effondre…

 

Pour lire la suite de la lettre ouverte, Cliquez Ici 

 

 

 

 

     

 

Commenter cet article