Publié par SYNTEF-CFDT

    O41952CriAYDuYnLtAaLe  

   

    Chers collègues,  

      

    Le détournement récent par un agent de notre logo et de nos propos en les associant à la photographie des accords de Munich et en les diffusant à l'ensemble des services de notre ministère en région Aquitaine, relève pour nous d'une forme de terrorisme intellectuel voulant couper court à tout débat et cherchant à mettre de son côté les rieurs     inconscients.
        

    La CFDT, qui se veut porteuse d'émancipation, a toujours rejeté cette façon de faire, fasciste, qui illustre une méthode propre à ceux dont notre collègue reprend l'image.
        

    Si nous ne sommes pas intervenus plus tôt pour dénoncer et condamner cette association injurieuse et choquante à l'encontre de nos adhérents, c'est qu'il nous a  semblé que d'autres devaient aussi manifester leur réprobation face à un tel acte :   

 
  •    
  •       L'administration, elle aussi associée de façon diffamatoire à ce détournement, se devant de rappeler non seulement les règles d'usage de la messagerie, mais surtout les règles de déontologie et les devoirs de tout agent de nos services,    
  •   
  •    
  •       Les autres organisations syndicales, alors que des militants de tous bords se sont élevés contre les barbaries fascistes, totalitaires ou dictatoriales et en ont été victimes. Nous remercions les agents et l'UNSA qui nous ont démontré leurs marques de soutien lors de cette attaque directe. Aujourd'hui on assimile une organisation syndicale démocratique       aux heures les plus sombres de l'Europe du XXème siècle... C'est bien le funeste thermomètre d'une époque où les extrêmes, tous pareils, dévoilent leur vraie nature : celle d'une vision       inhumaine car totalitaire.    
  •   

    La CFDT considère que cet acte est à replacer dans le contexte social actuel préoccupant, préjudiciable aux valeurs démocratiques et favorisant la montée des extrêmes. Nous considérons qu'il est de notre devoir de défendre ces valeurs à nos yeux fondamentales, jusque devant la Justice, et n'hésiterons pas à nous dresser, chaque fois que nécessaire,     contre de tels comportements.  

    

    Le SYNTEF-CFDT apporte son soutien le plus total à l'ensemble de ses adhérents et sympathisants et appelle tout un chacun à défendre fermement les valeurs de démocratie, de pluralisme et de respect de la personne humaine, sans lesquelles il n'y aura plus de rempart contre l'inhumanité, au delà des engagements syndicaux individuels.
       

 

 

 

    Le Bureau national du SYNTEF-CFDT  

 

   
 

Commenter cet article