Publié par SYNTEF-CFDT

P1000771 P1000767 images-2.jpg

 

Le jour de l'ouverture du débat parlementaire sur la réforme des retraites, 2,5 millions de personnes ont manifesté partout en France pour exprimer leur opposition au projet gouvernemental et pour demander une réforme équitable.

« Les chiffres sont quasiment partout supérieurs au 24 juin. C’est la plus grosse mobilisation de ces dernières années ». Le verdict de François Chérèque en tête du cortège parisien est sans appel, tout comme les chiffres de participation : 2,5 millions de manifestants dans toute la France, soit 25% de plus que lors de la dernière mobilisation, le 24 juin !


Face à une telle mobilisation, le jour de l’ouverture du débat parlementaire sur la réforme des retraites, « il faudra que le gouvernement parle vite », sinon « il organisera la radicalité et on n'aura pas d'autre solution que de continuer » met en garde le secrétaire général de CFDT. Il faudra en effet que le gouvernement infléchisse son projet de loi puisque comme le rappelé François Chérèque avant la manifestation, « tant que le gouvernement ne remettra pas en cause les 62 ans et les 67 ans, la réforme ne sera pas acceptable. L'objectif de la CFDT, comme de l'intersyndicale, n'est pas seulement de faire reculer le gouvernement sur le contenu de sa réforme mais d'en obtenir une autre ».


L’intersyndicale, qui se réunit, le 8 septembre pour envisager les suites à donner à cette véritable démonstration de force des organisations syndicales, devrait décider d’ « une nouvelle mobilisation contre la réforme » sans doute d’ici la fin de la semaine prochaine, selon Marcel Grignard.

 

Pour lire l'article sur cfdt.fr et accéder aux différents liens, cliquez ici

 

(c) cfdt.fr - 2010


Commenter cet article