Publié par SYNTEF-CFDT

ballon

 

Monsieur le Ministre,

 

Le SYNTEF-CFDT prend acte de votre désignation à la tête du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social. Nous tenons à vous adresser ces premiers mots, avant de vous rencontrer sur les dossiers en souffrance.

 

Au cours des 5 dernières années, le bulldozer de la vaste Révision Générale des Politiques Publiques a malmené notre ministère, menaçant l’exercice même de ses missions, son cadre, ses structures administratives. Aussi, c’est à la tête d’un Ministère aujourd’hui très affaibli que vous vous installez : au plan extérieur, vis-à-vis des partenaires et des salariés et au plan interne bien-sûr, au regard des difficultés et des souffrances professionnelles de ses agents. Les reconnaissances en accident de services de nos deux collègues, Luc BEAL-RAINALDI et Romain LECOUSTRE ont constitué l’expression ultime de cet état critique.

 

Le défaut de feuille de route claire, la valse des portefeuilles et la succession des Ministres, à un rythme difficilement conciliable avec la continuité et la cohérence du service public, n’ont fait que rendre plus inaudible notre Administration.

 

Dans un contexte économique et social très fragilisé, rien n’est pire que ces incertitudes et ces jeux de chaise musicale sont aussi déstabilisants pour l’image de nos services que pour l’engagement professionnel serein des agents.

 

Pour lire la suite de la lettre ouverte, cliquez ici 

Commenter cet article