Publié par SYNTEF-CFDT



 

Création des DIRECCTE

 

Un cadre de mobilité illégal et destructeur !

 




Au cours de ces dernières semaines et avant même la parution du décret permettant la création des DIRECCTE, la région Languedoc Roussillon, préfiguratrice, a jugé utile de publier des vacances de poste infra régionales à destination de toutes les futures composantes des DIRECCTE, à savoir les DR/DDTEFP, DRIRE, DRCCRF, DRT, DRCA et DRCE. Ces avis de vacances ont pour but de « pré-positionner » des agents dans le nouvel organigramme.


L’artifice du mot « pré-positionnement » employé à volonté par la préfiguration régionale cache très mal la réalité de mutations ou de mobilités définitives voire forcée. Sans garantie ni visibilité aucune pour les agents qui se pré-positionnent ; d’ailleurs souvent contraints.


Ces avis de vacances ont concerné, dans un premier temps, des postes d’encadrement qui ont d’ailleurs déjà été « affectés » selon une procédure qui est restée obscure pour les organisations syndicales mais davantage encore pour les agents.

 
Depuis quelques jours, et malgré nos protestations devant ce nouveau mode de recrutement et de mobilité ne respectant manifestement pas les règles de mutations dans la fonction publique, de nouveaux avis de vacances concernant cette fois toutes les catégories viennent de paraître dans cette même région. Ils concernent cette fois un beaucoup plus grand nombre d’agents des catégories A, B et C et édictent des règles de délai, d’acceptations tacites mais aussi de choix des candidats pour le moins incompréhensibles, et quoi qu’il en soit pour notre organisation inopposables...

                                       
                                   Pour lire la suite de la lettre ouverte, cliquez ici

Commenter cet article