Publié par SYNTEF-CFDT

Cfdt O S V RVB

CAP Des contrôleurs du travail

 

 

Monsieur le DAGEMO,

A l’occasion de cette rentrée, les Contrôleurs du Travail se trouvent dans une position très particulière, faite tout à la fois d’attente, d’espoir, d’impatience, voire pour d’autres de craintes.


Attente pour ceux qui ont été présélectionnés pour l’oral de la première année de l’examen professionnel. Espoir pour ces mêmes agents d’être reçus ; espoir aussi pour les autres, ceux qui envisagent de se représenter dès l’an prochain à cet examen.


La CFDT a, depuis janvier dernier, obtenu certaines avancées de l’Administration concernant cet examen professionnel. Il est tout à la fois une opportunité pour nombre de Contrôleurs du Travail d’accéder au grade d’Inspecteur, et révèle dans le même temps, un lourd passif : celui d’un Ministère qui n’a jamais mené au cours des décennies passées de véritable politique de promotion interne.
C’est l’une des raisons qui a amené, sous certaines conditions, la CFDT à appuyer ce PTE. A l’image de ce qui s’est fait dans nombre d’autres ministères. Un PTE dont la mise en oeuvre sur 10 ans reste insatisfaisante. La CFDT le répète, le PTE doit être achevé en 5 ou 6 ans.


Pour lire le compte-rendu complet

et les tableaux de mutations, cliquez ici

 


 


Commenter cet article