Publié par SYNTEF-CFDT

 O41952CriAYDuYnLtAaLe

 

 

Monsieur le Président,

 

Plus de 200 Contrôleurs du Travail ont été reçus, il y a quelques jours, à l’EPIT 2014. Ce plan de transformation d’emploi, ne peut, à  ce jour, répondre en l’état aux demandes légitimes des Contrôleurs.

 

Le SYNTEF-CFDT l’a demandé dès le départ, fermement, et nous le répétons aujourd’hui : ce PTE doit être accéléré et élargi.

 

Accéléré, puisque nous ne pouvons nous satisfaire d’échéances à 7 ans, devant un corps d’Etat qui connait, comme nombre d’autres, une pyramide des âges qui entrainera de nombreux départs en retraite à court terme.

 

Elargi, car le SYNTEF-CFDT, qui a depuis toujours défendu une action renforcée entre les services de l’Emploi et ceux du Travail, demande que les postes à la sortie de la formation des Inspecteurs Stagiaires PTE soient répartis sur l’ensemble des missions de notre Ministère.

 

En outre, nous demandons que des mesures soient prises, des mesures concrètes, afin d’assurer aux services, aux agents, les moyens d’assumer la demande sociale des salariés au cours de cette phase transitoire.

 

Cette CAP est l’une des dernières de cette mandature. Les élections se tiendront en effet en décembre prochain.

 

Nous ne pouvons que dénoncer fermement une lente mais inexorable évolution qui porte préjudice aux droits, besoins, et envies professionnelles des Contrôleurs du Travail.

 

Cette évolution est doublement préjudiciable...

 

 

 

Pour accèder au compte-rendu complet ,cliquez ici

 

Commenter cet article