Publié par SYNTEF-CFDT

logo_200.jpg

 

La séance s'est ouverte sur une minute de silence à la mémoire de Luc Béal-Rainaldy.

Le SNUTEFE-FSU a fait une déclaration préalable à laquelle la SYNTEF-CFDT, comme l'ensemble des organisations syndicales, s'est associé.
 

L'intervention de l'administration :
Sur la communication interne :


Le DAGEMO a été prévenu 13h, l'épouse a été prise en charge par un médecin psychiatre avec l'appui de l'administration. La Famille a été prévenue par l'administration.


La DAGEMO a alerté l'ensemble des organisations syndicales et a fait une information des agents et de l'ensemble des occupants de la tour Mirabeau.
 

Un échange verbal a eu lieu avec les agents de l'UT75 et l'UT92.

 

La communication externe :

L'administration admet que suite à un échange téléphonique avec un journaliste une dépêche a en effet indiqué un lien entre le suicide et des problèmes  personnels mais il ne s'agit pas d'un avis institutionnel.


Sur certains blogs/site internet, des propos liés à l'évènement publiés sont particulièrement choquant. D'après l'expertise juridique menée par la DAGEMO, cela ne serait pas pénalement répréhensible. Seule une action au civil, de la part de l'épouse, serait envisageable.


L'administration s'engage à prendre en charge les frais d'avocat de la famille si elle souhaite intenter une action judiciaire...

 

Pour lire la suite du compte-rendu, cliquez ici

 

 


Commenter cet article