Publié par SYNTEF-CFDT

ballon

 

Déclaration préalable du SYNTEF-CFDT

 

Le projet "un Ministère fort" marque un  moment historique de la vie de l'inspection du travail.

 

Le SYNTEF-CFD donne acte au Ministère de la large consultation des agents que ce projet a occasionné. En effet, nous n'avions jamais connu jusqu'alors, une telle démarche.

 

Pendant longtemps la DGT et la DAGEMO ont indiqué ne pas avoir de projet défini, ce que nous trouvions à vrai dire peu rassurant. Il apparaît qu'un schéma se dessine. Cela ne nous pose pas de problème en soi. En revanche, nous serons particulièrement vigilants sur la prise en compte des remontées des services déconcentrées. A défaut, toutes ces consultations laisseraient un goût amer et augurerait mal de la réforme à venir.

       

Deux regrets :

 

·         la faible participation des agents de catégorie C, notamment dans les gros services. Le  recueil de leur appréciation aurait pu donner lieu à des ateliers dédiés propres à assurer leur participation. Néanmoins, LE SYNTEF CFDT observe la richesse des propositions issues des réunions d'agents.

 

·         les séminaires interrégionaux à l'INTEFP, intéressants mais restreints n'ont pas permis d'exploiter à leur juste mesure l'ensemble des propositions remontant des synthèses régionales.

 

 

Un point positif : les contrôleurs du travail sont nombreux à se présenter à l'examen professionnel. Cela atteste d'une adhésion de fait des agents au PTE, en dépit des imperfections déjà relevées.

 

Notre attention se porte sur les risques que présente la période intermédiaire, dans laquelle nos services vont voir arriver des IT issus du PTE dans une organisation à ce jour inchangée ?

La réflexion nécessaire sur le SIT cible qui émergera ne doit pas nous empêcher de réfléchir à cette période intermédiaire. A défaut, c'est une période de désorganisation, de détérioration des conditions de travail qui risque d'advenir.

 

Pour accèder au compte-rendu complet, cliquez ici  

 

 

 

 

Commenter cet article