Publié par SYNTEF-CFDT

logo_400.jpg   

 

 

Déclaration Préalable

 

 

 

AVIS DE TEMPÊTE A TOUS LES ETAGES DE LA DIRECCTE  !!!

 

 

La perspective de passage en DIRECCTE, il y a un peu plus d’une année, n’avait pas manqué d’inquiéter les agents de notre Ministère et plus particulièrement, mais pour des raisons différentes, l’encadrement : compte tenu de la perte de leur statut d’emploi pour certains ; de leur repositionnement hiérarchique pour d’autres.

 

Plus les dates de mise en œuvre des DIRECCTE et leurs déclinaisons départementales s’approchaient, plus on a vu poindre les fatals enjeux de pouvoir, de répartition de postes de Directeurs régionaux et de responsables de pôle avec la soi-disant prise en compte du poids des différentes composantes de la DIRECCTE. Chacun a dû user de ses réseaux pour obtenir une promotion, un maintien de statut ou un poste de replis acceptable.

 

Depuis nos régions, nous aurions pu imaginer une meilleure prise en compte du niveau de compétence de l’encadrement, en particulier sur nos champs d’intervention pour les postes de responsables de pôle T ou de pôle 3E. Le moins que l’on puisse dire est que les désignations ne se sont pas toujours accompagner de la transparence nécessaire ni des explications sur les raisons du choix de telle candidature au lieu de telle autre.

 

Dans certains cas, notre Ministère a expliqué son refus d’une candidature en évoquant la nécessaire règle de la mobilité. Nous savons, nous, membres de la CAP combien cette règle est à géométrie variable, qu’elle nous est souvent opposée mais que la DAGEMO et nos Ministères n’hésitent pas à pratiquer ce qu’elle bannit le plus souvent.

 

  

Pire, nous savons que dans certaines régions, les postes qui sont à pourvoir en CAP, on déjà très officiellement été pourvu et publicité en est faite au travers par exemple des organigrammes.

 

Est-il nécessaire de vous rappeler les règles élémentaires du dialogue social et du respect du fonctionnement des Commissions Administratives Paritaires dont les compétences sont ici clairement violées. Une fois de plus.

 

Ainsi que nous l’avons déjà exprimé lors du CTPM du 29 avril 2010, la CFDT ne sera plus acteur de ces parodies de dialogue social.

 

Enfin, le siège des DIRECCTE est le théâtre du reclassement d’un grand nombre de hauts cadres issus des nombreuses composantes des DIRECCTE. Une véritable « armée mexicaine » est mise en scène...

 

Pour lire la suite du compte-rendu, cliquez ici

 

 

Commenter cet article