Publié par SYNTEF-CFDT

logo_400.gif

 

 

 

Déclaration Préalable

 

 

Cette CAP se tient dans un contexte de turbulences dans les services : avec toujours des interrogations sur d’éventuels transferts de missions (nouvelle étape de décentralisation) et leurs conséquences sur les effectifs. Dans de nombreux départements, nos collègues doivent faire face à des vacances de postes très préjudiciables au bon fonctionnement du Service Public. Il peut d’agir de postes de Directeurs adjoints, d’IT, de CT, de CMAT ou de secrétaires.

 

On ne peut que constater la grande défaillance de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences tant au niveau national que régional même si ici ou là, quelques actions de gestion et de formation originales apparaissent. Nous constatons la place toujours importante des postes prioritaires à l’infrarégional, qui limitent d’autant la mobilité des agents : cela ne nous satisfait pas. Il faut espérer que les deux CAP, des A aujourd’hui et des contrôleurs demain permettront de réduire le nombre des situations précaires dans les UT.

 

Rien n’est sûr toutefois : nous imaginons que la DAGEMO sera très réservée pour valider les mutations d’agents ayant pris leur poste trop récemment. Pourtant, si l’on peut admettre que des conditions soient posées à la mobilité, notamment en termes d’ancienneté, ces conditions ne sont légitimes que si l’attribution des postes s’est déroulée en toute transparence. Or, nous avons eu l’occasion de constater bien des hiatus entre la pré-affectation de certains IET et leur affectation finale ; de même qu’il y aurait beaucoup à dire sur le déficit de dialogue entre la DAGEMO et les Régions quant aux besoins réels de postes...

 

Pour lire la suite du compte-rendu

et les tableaux des mutations IT, DAT, DT, cliquez ici  

 

 

Commenter cet article

jack mac carthy roger 17/11/2012 20:06