Publié par SYNTEF-CFDT

3927007815

 

Une nouvelle fiche sur l’attente des salariés les plus éloignés du bénéfice du service public de l’Inspection du Travail et que la réforme doit viser tout particulièrement.

C’est une attente forte de la CFDT.

 

Petites histoires...

 

Certains ont l’impatience généreuse, d’autres ne savent même pas qu’ils attendent.

Pour ces derniers, tout va bien.

Yacoub ne le sait pas, mais l’inspection du travail a relevé cette année 226300 observations. « C’est bien » penserait-il peut être, si on l’en informait.
Une partie de ces observations a porté sur le délit de marchandage, mais ça non plus Yacoub ne le sait pas, pas plus qu’il ne saurait le définir. Et pourtant, le marchandage, il connaît, depuis des années qu’il monte des échafaudages en façade dans des conditions de précarité. L’avantage, avec Yacoub, c’est qu’il est disponible. On l’appelle, il vient. On ne l’appelle pas, il ne réclame aucun salaire. Tout cela ne fait pas une bonne paie, mais à quoi bon s’en plaindre…ça il le sait bien. L’inspection du travail, il connaît, un peu. Ils passent parfois, ils posent des questions. Yacoub hésite parfois sur les réponses à donner, surtout quand on lui demande pour qui il travaille…

 

Pour lire la suite du document, cliquez ici

 


Commenter cet article