Publié par SYNTEF-CFDT

  ballon  Informations aux Contrôleurs du travail

 

 

Cette année encore, les Contrôleurs du Travail pourront avoir accès au grade d’IT par la reconnaissance des acquis de l’expérience.

L’an dernier, 405 dossiers ont été déposés, 36 personnes ont été admises à concourir pour 8 postes ouverts. En 2011, seuls 3 ou 4 postes vont être ouverts.

Pour vous inscrire à la voie d’accès professionnelle, vous devez justifier de huit années de services effectifs dans le corps des contrôleurs du travail au 1er janvier  2012.

Vous pourrez le faire à compter du 26 août 2011 en cliquant ICI

Le dossier est déjà téléchargeable en cliquant ICI

Le dossier devra être envoyé à la DAGEMO - section concours, le 29 septembre 2011 au plus tard, cachet de la poste faisant foi. (UN original + 2 copies)

Vous pouvez dès maintenant préparer votre dossier ou revoir le dossier que vous avez préparé l’an dernier.

Attention désormais vous ne pouvez joindre qu’un (seul)  document et vous devez préciser impérativement dans le document d’accompagnement quelle compétence (parmi les 5 listées dans le dossier) est démontrée par ces travaux.

 

Afin de vous guider dans cet exercice, voici les remarques faites par le jury dans son rapport :

Le dossier de RAEP permet de réaliser la présélection des candidats appelés à se présenter aux épreuves écrites et orales.

Il comporte trois parties principales :

  • le parcours professionnel : le jury a utilisé les informations contenues dans cette partie pour voir si le candidat avait une expérience approfondie du métier de contrôleur dans  l’un ou l’autre des segments d’activité auxquels ces agents sont appelés à exercer leurs compétences. Au-delà de la simple énumération des tâches assumées, le candidat doit mettre en évidence en quoi et dans quels domaines précis son expérience professionnelle lui a permis d’acquérir et de consolider des compétences et des aptitudes utiles à l’exercice des fonctions d’inspecteur du travail;
  • la maîtrise de cinq compétences clefs indispensables à l’exercice du métier d’inspecteur du travail : le jury a recherché, d’une part, si le candidat montrait qu’il avait une vision concrète et complète de ce qui était attendu d’un inspecteur au titre de chacune de ces cinq « capacités à… » et, d’autre part, s’il démontrait, par le ou les exemples qu’il donnait, qu’il maîtrisait la compétence requise. L’identification d’un déficit, bien perçu par le candidat est un élément utile à l’appréciation du jury et, bien articulée au point suivant (projet et motivation), elle peut constituer un élément d’appréciation positive ;
  • le projet et la motivation : le jury a recherché si le candidat montrait qu’il avait , d’une part, une claire vision du pas à franchir pour exercer les fonctions d’inspecteur à partir de son expérience concrète et des compétences acquises et, d’autre part, la volonté de se situer dans un cadre de responsabilités et d’exigences différent et supérieur à celui qu’il avait connu antérieurement.

 

N’hésitez pas à nous faire part de vos observations !

  

 

 


Commenter cet article